Région des Grands Lacs Africains

ARCOS et ses partenaires travaillent ensemble à travers des actions collaboratives pour résoudre les principaux problèmes affectant les services écosytèmiques d'eau douce de la région. À travers le support des acteurs de la société civile, nous menons des activités qui encouragent l'utilisation durable des ressources en eau et des pratiques agricoles ainsi que de l'écotourisme communautaire dans le but d'intégrer une gestion durable de l'eau douce de la région. 

La région des grand lacs africains est composé de cinq bassins hydrologiques nommés bassin du lac Victoria, bassin du lac Tanganyika, basin du lac Malawi, basin du lac Turkana et bassin supérieur du Nile. La région englobe onze pays (L'Éthiopie, le Sud-Soudan, le Kenya, l'Ouganda, la Tanzanie, le Rwanda, le Burundi, la RDC, la Zambie, le Malawi et le Mozambique) et est connu pour être l'un des centres les plus densément peuplés du continent.

Puisque beaucoup de familles de la région sont pauvres, elles dépendent fortement des écosystèmes naturels pour gagner leur vie, incluant les écosystèmes d'eau douce. Ces derniers sont soumis à la surexploitation des ressources (la surpêche par exemple) qui mène à une dégradation progressive des écosystèmes et à une perte d'habitats pour beaucoup d'espèces qu'ils abritent. Les habitats d'eau douce et les services écosystèmiques qu'ils assurent jouent un rôle important pour la conservation de la biodiversité et le bien-être humain. Malgré leur valeur et leur importance, beaucoup de lacs, de rivières et de marécages de la région des grands lacs africains, sont sévèrement dégradés par l'activité humaine et sont entrain de disparaitre à un rythme bien plus rapide que les écosystèmes terrestres. L'exploitation non durable des ressources d'eau douce est une cause principale aux nombreux problèmes tels que l'érosion des sols, la sédimentation, la pollution, les conflits et l'allocation inefficace de l'eau et de son utilisation. À la vue du grand nombre de personnes vulnérables et le haut taux de menaces aux écosystèmes de la région des grands lacs africains, la région est considérée par de nombreux spécialistes comme un point clé pour la conservation (Hotspot) et des efforts grandissant se concentrent à la compréhension des déclencheurs de changements et aux moyens de faire face aux menaces affectant les écosystèmes d'eau douce de la région.

ARCOS et ses partenaires travaillent ensemble à travers des actions collaboratives pour résoudre les principaux problèmes affectant les services écosytèmiques d'eau douce de la région. À travers le support des acteurs de la société civile, nous menons des activités qui encouragent l'utilisation durable des ressources en eau et des pratiques agricoles ainsi que de l'écotourisme communautaire dans le but d'intégrer une gestion durable de l'eau douce de la région. 

Le portail d'ARCOS comprend une composante sur  la région des grands lacs d'Afrique afin de permettre aux intervenants de suivre le progrès des accomplissements de plusieurs objectifs en conservation qui ont été établis, ainsi que de permettre aux responsables politique et au public d'obtenir des informations précises et structurées sur les statuts des habitats, des espèces et des services écosystémiques de la région.